"Loading..."

Comment écrire des articles de blog qui donnent envies ?

Lors de mes recherches dans les méandres du net à la recherche de nouveaux sites avec lesquels collaborer, je me retrouve souvent devant de petits blogs peu connus. Après avoir lu la moitié d'un article, je peux immédiatement voir si ce blog sera un succès ou non.

Comment? Lisez juste les messages. Si un site a des pages plates et ennuyeuses qui n'attirent pas votre attention, alors est terminé. Je ne parle pas de grammaire ou de structure de phrase, je prends cela pour acquis. Je parle du copywriting : la capacité d'écrire des articles époustouflants.

Laissez-moi vous donner un exemple immédiat : après avoir lu ces premières lignes, pensez-vous que le reste de l'article sera intéressant? Je n'en doute pas! Et tu sais pourquoi? Quand j'écris, j'y mets de la passion, et j'y mets de la passion parce que j'aime écrire.

Je me considère chanceux : je suis un bon orateur, et de là à battre des textes qui captent l'attention, le pas est court. Tout ce que j'avais à faire était d'affiner mes compétences et de les adapter au nouveau contexte. Mais même si vous êtes un glisseur de terrain parlant en public, la capacité de coller des lecteurs à l'écran peut être apprise.

Dans cet article, je veux expliquer comment créer des messages qui vous feront briller avec votre propre lumière dans votre secteur hors secteur.

Le titre est ton meilleur ami

La règle du "si haut est important" signifie que lorsque vous regardez un texte, les éléments placés dans la tête sont ceux qui contribuent le plus au succès de votre article.

Et l'élément le plus élevé de tous est le titre.

Relisez le titre que j'ai donné à ce post : "Comment créer des articles spectaculaires". Pour y arriver, j'ai dû le changer cinq fois. Mais ça vaut le coup, parce qu'un bon titre est la chose la plus importante de tout l'article. Si le titre n'est pas noté, vous n'avez aucun espoir que le lecteur passera au premier paragraphe. Donc vous avez perdu avant même d'avoir commencé le jeu!

D'accord, mais comment créer un titre qui attire l'attention? Voici quelques lignes directrices :

  • Les articles " Comment le faire " sont toujours à la mode, même s'ils sont maintenant utilisés par tout le monde;
  • Un autre schéma largement utilisé est "5 astuces pour" : il n'est pas nécessaire d'avoir 5 ans, mais il faut mettre un chiffre dessus et expliquer à quoi sert la collection. Ce système vous aidera également à garder votre poste en ordre;
  • S'il vous plaît, en effet s'il vous plaît, NE PAS tenter d'écrire des titres de journaux! Évitez comme peste les deux points, points d'interrogation, ellipses du verbe et si vous pouvez aussi les prédicats nominaux. "Les sciences motrices : une faculté sous-estimée" semble terrible, "Les glucides font mal?" ressemble à une enquête du siècle dernier. Je vais vous donner deux petits exemples pour vous faire comprendre comment vous pourriez réécrire ces titres : "5 vérités qui vous feront aimer les sciences motrices" et "Les pâtes vous tuent". Non, ils ne le sont pas. Ils vont déjà beaucoup mieux. Et je n'y ai pensé que quelques secondes.
  • Cela crée des attentes, des tensions. Vous devez donner une raison au visiteur de lire votre article, puis vous devez utiliser le titre pour capter l'attention de quelqu'un dans une phrase. Dites quelque chose d'extraordinaire, à contre-courant ou curieux. Par exemple, prenez le titre sur les pâtes du point précédent : il contient une contradiction évidente, et pour cette raison il est intéressant.

N'improvisez jamais un titre, réfléchissez-y attentivement une fois l'article terminé. Et n'écrivez pas la première idée qui vous vient à l'esprit : écrivez au moins 3-4 brouillons différents, puis choisissez le meilleur.

Premier paragraphe ou rien

Le premier paragraphe est très important, car il suffit qu'un visiteur comprenne la progression du message qui va suivre. Il y a peut-être deux mille mots, mais si vous n'attrapez pas un lecteur dans les vingt premiers, vous l'avez perdu à jamais.

Les mêmes règles du titre s'appliquent ici, mélangées à celles d'un bon article. Alors n'écrivez pas le début de votre affectation, donnez-lui juste un peu de temps pour y réfléchir. Si vous ne comprenez vraiment pas, ce qui est tout à fait normal, cela n'a pas d'importance : mettez-en un temporaire et revenez-y à la fin.

Allez lire le début de cet article : il parle de mon expérience, il raconte une toute petite histoire. Les histoires sont très puissantes parce que le lecteur s'identifie à l'auteur, ce qui rend l'article automatiquement plus intéressant. À moins qu'il n'y ait des effondrements majeurs dans le deuxième paragraphe, si vous capturez un visiteur tout de suite, il continuera jusqu'à la dernière ligne.

D'autres méthodes pour briser la glace de la meilleure façon sont :

  • Il utilise des chiffres, des données, des statistiques;
  • Commencez par une citation, qui sert de deuxième titre;
  • Posez une question à laquelle vous répondrez dans le corps de l'article;
  • Faites une déclaration choquante : "Les fruits et légumes font mal, voilà les preuves!"

Ok, maintenant que vous avez convaincu votre nouveau lecteur de cliquer sur le message et que le premier paragraphe l'a capturé : comment continuer?

Les longues périodes les laissent à Cicéron

Il est incroyable combien de blogueurs pensent que, pour écrire une belle phrase, ils doivent nécessairement l'allonger au maximum. sept lignes sans point, quatre subordonnées, douze compléments. Si vous n'êtes pas un écrivain dont on se souviendra pendant des siècles, évitez. Faites attention à mes phrases : quelle est leur longueur? Pas plus de deux lignes.

Sans parler du nombre de fois où je vais me retrouver à la tête? Ce n'est pas vrai que si vous ne faites pas des murs de texte sans fin, vous êtes un pauvre écrivain, en fait. Rédigez des phrases courtes et incisives qui vont droit au but. Ne diluez pas les concepts en millions de mots vides simplement parce que vous pensez qu'ils vous donnent l'air d'un grand romancier.

Rappelez-vous : un article court mais bien écrit est mille fois meilleur qu'un article long et ennuyeux. Ne vous sentez pas obligé de mettre au moins trois virgules entre un point et l'autre, écrivez comment vous mangez et vous deviendrez immédiatement un meilleur rédacteur! De même, il limite les signes de ponctuation imaginatifs tels que les points-virgules. Même les deux points, qui me plaisent (malheureusement) tant, devraient être limités.

La longueur des chapitres y est également liée. Insérez des sous-titres très souvent, et apprenez à bien les utiliser. Il se peut qu'un lecteur ne s'intéresse pas à tout ce que vous dites et qu'il veuille passer au sujet suivant. Si vous séparez bien les chapitres, vous créerez des signets que vos utilisateurs pourront utiliser pour mieux faire défiler les informations.

Souviens-toi, tu n'es pas un glaçon.

Voilà le fameux syndrome du journaliste, dont j'ai déjà parlé quand j'ai expliqué comment écrire un titre. Malheureusement, vous n'écrivez pas pour le Corriere della Sera, vous écrivez pour votre blog. Les gens qui viennent vous lire ne veulent pas le langage habituel, détaché et professionnel, ils veulent entendre votre voix et votre opinion.

Écris avec ton cœur et ne sois pas une glace. Imaginez que vous avez vos lecteurs devant vous et parlez avec eux comme si vous étiez face à face avec chacun d'eux. Ne pensez pas qu'un langage sérieux et détaché vous donne l'air plus expérimenté et professionnel : vous seriez simplement ennuyeux.

Encore une fois, lisez cet article. Je ne suis pas journaliste et je ne veux pas l'être, alors j'écris à ma façon. Pour être un auteur à succès, sur Internet, vous devez être personnel et reconnaissable. Vous devez trouver votre propre style unique et spécial qui vous rendra inoubliable. Si vous écrivez comme un journaliste (et comme des milliers d'autres blogueurs), vous n'entrerez jamais dans le cœur du public.

Si vous écrivez en tant que personne et non comme un glaçon, vous avez au moins une chance que les lecteurs se souviendront de vous. Ils se souviendront de votre style particulier, et s'ils l'aiment assez, ils pourraient mettre un lien vers votre article quelque part sur Internet. Yay! Un lien spontané!

Conclusion

Le jus de ce poste est : Soyez unique, soyez inoubliable.

Captez l'attention de vos lecteurs avec un titre parfait, consolidez cette attention dans le premier paragraphe, et enfin enchantez-les avec un corps de texte brillant.

Les articles mémorables sont la première étape indispensable pour bien écrire, et peut-être devenir un blogueur à succès. Sans cet élément fondamental, vous n'irez pas très loin.

Et maintenant, je vous propose un exercice : si vous avez un site web, allez chercher trois pages de votre choix, et réécrivez le titre afin de le rendre attrayant pour un visiteur potentiel. Tu l'as eu? Partagez votre idée dans les commentaires, et faites savoir à tout le monde à quel point vous êtes devenu bon!