"Loading..."

Comment créer des contenus de qualités ?

C'est l'une des questions les plus débattues dans les blogs et aussi l'une de celles auxquelles il n'est pas si facile et immédiat d'apporter une réponse et une solution. J'essaie avec ce billet, en analysant ce que je pense être tous les aspects à prendre en compte lors de l'écriture de contenu pour le blog ou même pour tout site.

Que dit Google au sujet du contenu de valeur?

Puisqu'il s'agit du moteur de recherche le plus utilisé, il vaut la peine de lire ses lignes directrices sur la façon de créer du contenu. Google énumère cinq caractéristiques liées au contenu précieux d'un site :

  • Utilité et information : ce que nous publions doit offrir quelque chose de valable à nos lecteurs, si nous voulons qu'ils reviennent nous voir.
  • Plus utile et plus valable que d'autres sites : c'est un point sur lequel je suis tout à fait d'accord. Si vous avez un blog, alors vous devez essayer d'exceller, de créer un meilleur contenu que les autres blogs dans votre niche.
  • Crédibilité : qui êtes-vous? En entrant dans votre blog, le lecteur sait qui écrit? Il y a une page Qui suis-je? Est-ce que votre nom apparaît? La crédibilité - et donc la réputation - d'un blogueur se mesure à l'aspect global de son blog.
  • Haute qualité : Google parle clairement, le contenu doit être créé pour les lecteurs et non pour les moteurs de recherche.
  • Implication : comment améliorer l'expérience des lecteurs de notre blog. Google parle d'éviter tout ce qui distrait la lecture et de prêter attention aux domaines où vous pouvez parler aux lecteurs, comme les commentaires et les liens vers les médias sociaux.

Mais jusqu'à présent, nous ne savons toujours pas comment créer un contenu de qualité. Google s'est exprimé de façon trop générale dans cette section de ses lignes directrices.

Les 6 caractéristiques "techniques" du contenu de qualité

En paires, j'ai identifié ce qui, à mon avis, sont les six aspects qui doivent posséder le contenu : deux paires de U, deux de I et deux, enfin, de C. Je les ai qualifiés de "techniques" car ils interviennent directement dans la phase de conception du contenu.

  • Unicité : ce que nous écrivons dans notre blog ne doit pas être déjà présent dans d'autres blogs. Je me rends compte que c'est difficile et surtout que l'unicité n'est pas toujours facilement visible. Qu'est-ce que ça veut dire? Ce quelqu'un, par exemple, a écrit un billet avec un titre presque identique à celui de cet article (et que je voulais lire seulement à la fin de la rédaction pour ne pas me laisser influencer).
  • Utilitaire : quand pouvons-nous définir le contenu comme utile? Quand il nous fournit l'information que nous recherchions, quand il nous fait réfléchir, quand il nous permet de grandir et d'apprendre. On peut continuer longtemps, mais en bref on peut définir un contenu utile quand il nous apporte des avantages, des profits, des solutions.
  • Intérêt : s'agit-il d'une caractéristique subjective? Peut-être. Mon blog n'est certainement pas intéressant pour ceux qui n'aiment pas écrire et ne se soucient pas des blogs et de la publication. Mais pour ses lecteurs, il doit l'être. Les billets doivent donc être intéressants. Terme trop générique, n'est-ce pas? Un article est donc intéressant lorsqu'il éveille la curiosité et maintient l'attention du lecteur en vie.
  • Influence : Un très bon contenu peut influencer le lecteur. Imaginez écrire un article qui place le lecteur devant un choix, qui le fait réfléchir à nouveau sur un sujet, qui le secoue, voire le bouleverse, qui le pousse, pourquoi pas, à écrire un article sur ce sujet à son tour, parce que ce que vous avez écrit, vous le faites regarder à l'intérieur, où habituellement très peu osent regarder. Eh bien, si vous pouvez créer un tel contenu, vous pouvez vous qualifier d'influenceur pour une journée.
  • Complétude : Il y a une raison pour laquelle je prépare toujours un horaire pour mes postes. De cette façon, je regarde la structure de mon article. Je peux voir si j'ai étudié le sujet en profondeur, si j'ai besoin d'ajouter quelque chose. Lorsque nous écrivons, nous devons nous mettre à la place du lecteur et comprendre si notre article est vraiment complet ou s'il y a des lacunes.
  • Je ne parle pas d'orthographe, mais d'information. Nous ne pouvons pas publier un article qui ne reflète pas la réalité, qui ne fournit pas de vraies données. L'exactitude de l'information est la base du blogging.

Les 3 caractéristiques "psychologiques" d'un contenu de qualité

Pourquoi "psychologique"? Parce que, contrairement aux six précédents, ils sont perçus par le lecteur, sont des aspects qui améliorent son expérience dans notre blog. Pour créer un contenu qui respecte ces six caractéristiques, nous devons être très autocritiques.

  • Satisfaction : ce que vous écrivez satisfait pleinement votre public. Que voulez-vous de plus? Vous avez touché le jackpot, vous avez pris le bon chemin pour votre blogging. Le vôtre, précisément, parce que ce que vous écrivez peut ne pas satisfaire le public d'un autre blog. La satisfaction du lecteur est l'un des principaux objectifs du blogueur.
  • Divertissement : pour moi, il ne devrait pas manquer même dans les articles techniques - comme celui-ci. Quand on écrit sur un sujet abscons, difficile, ennuyeux, il faut être capable de divertir le lecteur de toute façon. Comment? C'est une question de langage et d'approche du sujet.
  • Action : A la fin de vos messages, les lecteurs sont-ils incités à passer à l'action? Une action qui n'est pas, bien sûr, d'abandonner votre blog pour de meilleurs rivages. Est-ce qu'ils commentent facilement? Aiment-ils partager vos articles? Vous écrivent-ils en privé? Pouvez-vous créer une discussion sur ce que vous écrivez?

Un exemple clair de contenu de faible qualité

Imaginez que Google, dans son blog, annonce la sortie d'un nouvel algorithme qui bouleversera une fois de plus les résultats de recherche et rendra fou tous les référencement de la planète. Dans ce post, Google explique ce que cet algorithme va faire :

  • s'appellera Corbeau - comme le corbeau de Poe
  • analyser l'historique complet du site et même du domaine
  • calculer la fréquence de publication des nouveaux contenus
  • mesurer le degré de participation du public
  • déterminer l'impact de ces contenus sur les médias sociaux
  • sortira d'abord aux États-Unis, puis dans le reste du monde.

Que pensez-vous qu'il va se passer à ce stade? Qu'au moins 20 blogs françaiss commencent à parler de ces nouvelles, réécrivant les mêmes informations que n'importe qui peut lire sur le blog de Google. Quelqu'un, avec l'illusion de créer un meilleur contenu que les autres, rapportera l'historique de tous les algorithmes publiés jusqu'ici.

Pensez-vous qu'il s'agit là d'un contenu de qualité? À mon avis, ce n'est pas le cas, parce qu'ils ne respectent pas trois aspects fondamentaux des six que j'ai mentionnés plus tôt :

  • Unique? Non, ils sont déjà apparus sur le blog de Google.
  • Utilité? Non, que dois-je faire avec quelque chose qui existe déjà ailleurs?
  • Intérêts? Ouais, si je ne connais pas le blog de Google.
  • Influence? Oui, pour la même raison.
  • Complétude? Non, parce qu'ils répètent la même information.
  • Exactitude? Du moins, c'est ce qu'on espère.

Les nouvelles rapportées par Google peuvent-elles devenir du contenu de qualité? Oui, par exemple en parlant de la façon dont le référencement va changer grâce à l'algorithme de Raven, ou comment vous allez devoir créer du contenu pour ne pas être pénalisé par Raven. Je veux dire, c'est une nouvelle à exploiter, pas une connerie.

6 caractéristiques "techniques" supplémentaires du contenu de qualité

Il y a 6 autres aspects qui rendent le contenu encore plus fiable, efficace et gagnant. Certains sont faciles à activer, d'autres un peu moins.

  • Compréhensibilité : c'est-à-dire grammaire, syntaxe et langage. Je n'aurais pas dû insister là-dessus, mais je pense que cela devrait faire partie du contenu de qualité. Certains disent que l'important, c'est le message, l'information que nous donnons à nos lecteurs, et que le formulaire vient plus tard. Je soutiens plutôt que la forme fait partie de la base de tout blogueur et rédacteur publicitaire.
  • Accessibilité : c'est-à-dire, permettre à tous de lire ce que nous écrivons. Si un aveugle entrait dans votre blog, serait-il capable de lire vos messages? Étant donné qu'il n'y a pas de site accessible à 100 %, nous devons nous assurer que notre contenu est accessible à tous.
  • Findability : est la propriété du contenu - et d'une ressource en général - à trouver et à utiliser dans le blog. Avez-vous déjà été sur un blog et n'avez pas compris comment chercher de l'information? Je fais ça souvent. Si vous voulez en savoir plus, je vous suggère de lire le magazine en ligne Trovabile ou le blog de Luca Rosati.
  • Facilité d'utilisation : nous pouvons définir comme utilisables les contenus qui améliorent l'expérience de lecture et de compréhension de notre public. Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite à visiter le site dédié à l'ergonomie.
  • Adaptabilité : c'est-à-dire création de contenu liquide. Non, nous n'avons pas besoin d'hydrogène et d'oxygène, mais d'une plate-forme réactive, qui s'adapte non seulement aux ordinateurs normaux, mais aussi aux téléphones portables et aux comprimés. Voulez-vous que vos articles soient lus n'importe quand, n'importe où? Eh bien, ajuste-toi, alors.
  • Interactivité : parce que le blogging est principalement une interaction, pas statique. Créer du contenu interactif signifie faire participer le lecteur à ce que vous écrivez. Puis-je commenter vos articles? Est-il simple, avant tout, de commenter? Le lecteur peut-il facilement balayer vos messages? Y a-t-il des liens vers des ressources approfondies dans vos articles? Utilisez-vous un langage engageant?

Vos contenus sont-ils de qualité?

À mon avis, il y a 12 caractéristiques qu'un contenu doit avoir pour être défini comme de la qualité. Mes parents, bien sûr, ne réussissent pas complètement le test : au moins, ils ne sont pas accessibles, parce que le blog n'est pas accessible, précisément. Je n'ai pas non plus les compétences nécessaires pour déterminer s'il est utilisable et si l'information qu'il contient peut être trouvée.

Sur tous les autres points, je travaille dur chaque jour pour les obtenir : c'est ensuite aux lecteurs de confirmer ou non. Qu'en est-il de votre contenu? Selon vous, laquelle des douze exigences est satisfaite?